Une équipe de la Clinique de l’Alma réalise la première reconstruction du sein sans implant en Europe avec un lambeau DIEP prélevé par robot chirurgical

Imagerie paris - IRM - Clinique de l'Alma
La Clinique de l’Alma se dote d’une IRM de pointe
27 novembre 2017

Une équipe de la Clinique de l’Alma réalise la première reconstruction du sein sans implant en Europe avec un lambeau DIEP prélevé par robot chirurgical

Clinique Alma - cancer du sein

 

Communiqué de presse
7 décembre 2017

PARIS – La première reconstruction du sein sans implant grâce à un lambeau abdominal (DIEP) prélevé à l’aide d’un robot chirurgical a été réalisée le 27 novembre 2017 à la Clinique de l’Alma, à Paris. L’intervention, qui est une première européenne, était dirigée par le Dr Marc-David Benjoar, chirurgien plasticien responsable de la reconstruction mammaire à l’Institut Français du Sein. Elle a permis à la patiente âgée de 45 ans de sortir cinq jours après son intervention, grâce à des douleurs post-opératoires minimes.

Clinique Alma - cancer du sein

Le Dr Benjoar était assisté par le Dr Francis Dubosq, chirurgien spécialisé en robotique, et le Dr Yaël Berdah, chirurgienne plastique, pour cette opération complexe qui a duré sept heures au total et s’est parfaitement déroulée.

« Le robot a permis de réaliser cette phase de l’opération avec une précision chirurgicale sans égale et de limiter ainsi la durée opératoire totale d’une intervention déjà complexe. La cicatrice sur la paroi abdominale a été limitée à quatre centimètres. Les douleurs post opératoires ont été minimes et la patiente a pu sortir cinq jours après son intervention », indique le Dr Benjoar.

La reconstruction du sein naturelle avec les propres tissus de la patiente, sans implant en silicone, s’est imposée comme la technique de référence. Cette technique dite du lambeau DIEP (Deep Inferior Epigastric Perforator, lambeau des perforantes épigastriques inférieures) consiste à prélever un lambeau de peau et de graisse abdominale pour reconstruire un volume mammaire après une mastectomie. Afin d’assurer que ce lambeau est bien vascularisé, le chirurgien doit prélever également une artère et une veine située profondément au niveau du bassin de la patiente pour les rebrancher sous microscope au niveau du sein.

La technique classique nécessite une ouverture de 20 cm de la paroi abdominale qui peut être responsable de douleurs post opératoires et de voussures du ventre.

« Le robot Da Vinci présente un réel avantage car il limite fortement les douleurs et les séquelles au niveau du ventre », précise le Dr Benjoar. « Nous avons été surpris par la récupération extrêmement rapide de la patiente après l’intervention ».

Seule une équipe américaine jusque-là avait rapporté avoir réalisé une telle opération mais celle-ci a été réalisée en intra péritonéal, ce qui fait courir un risque de bride intestinale à la patiente. L’équipe française a choisi de prélever le lambeau abdominal en passant entre le péritoine et le muscle, exactement comme en voie ouverte.

Dans le cadre d’une collaboration avec les Drs Mickael Hivelin et Stéphane Hans, chirurgiens à l’Université Paris-Descartes, des essais sur sujets anatomiques avaient conclu à la faisabilité de la technique.

Cette opération a été détaillée dans un projet de publication soumis à la revue Plastic and Reconstructive Surgery.

 

A propos de la Clinique de l’Alma

Fondée en 1932, la Clinique de l’Alma est un établissement de santé privé du groupe Medifutur, situé au cœur de Paris, dans le 7e arrondissement, à deux pas des grands sites touristiques comme les Invalides et la Tour Eiffel. Dotée de pôles d’excellence accessibles à tous, elle dispense une large offre de soins spécialisés en chirurgie, médecine interventionnelle endoscopique, cancérologie (sein, prostate) et dialyse, dans un cadre hôtelier tout confort entièrement rénové. Elle compte 140 salariés et 80 médecins libéraux et accueille 12.500 patients par an, dont 140 en dialyse. Pour plus d’informations www.clinique-alma.com et www.plasticiens-paris.com

 

Contacts presse :

Bridge Communication
Francis Temman
01 44 71 35 21 / 06 50 92 21 56
francis.temman@bridge-communication.com